Prélèvement à la source c’est parti !

  1. Que vous soyez stagiaire, en CDD ou en CDI, vous êtes concernés par cette réforme d’envergure. Sa principale conséquence sera la baisse du montant de votre salaire net puisque vos impôts seront retenus chaque mois (si votre taux d’imposition est supérieur à 0%, cad si votre revenu mensuel net est supérieur à 1404€)

Si l’idée est bonne, puisque cela évite le décalage qui existait jusqu’à présent entre le moment ou vous perceviez vos salaires et le paiement de votre imposition, il va falloir être vigilant et réactif à tout changement de situation, et surtout bien évaluer votre taux d’imposition si vous êtes dans un cas particulier (tel qu’en CDD, ou percevant des revenus fonciers, ou bien encore bénéficiant de réductions d’impôts, etc…) ou si vous souhaitez utiliser le taux par défaut à 7.5%.

Pour les salariés domiciliés en France métropolitaine, la grille ci-dessous vous indique le taux d’imposition par défaut selon votre revenu mensuel net. En effet, la retenue à la source ne change en rien le barème du paiement de l’impôt que nous connaissons déjà.

Grille de taux par défaut applicable aux contribuables domiciliés en métropole en 2019

Base mensuelle de prélèvement Taux applicable
Inférieure à 1 404 € 0 %
Supérieure ou égale à 1 404 € et inférieure à 1 457 € 0,5 %
Supérieure ou égale à 1 457 € et inférieure à 1 551 € 1,5 %
Supérieure ou égale à 1 551 € et inférieure à 1 656 € 2,5 %
Supérieure ou égale à 1 656 € et inférieure à 1 769 € 3,5 %
Supérieure ou égale à 1 769 € et inférieure à 1 864 € 4,5 %
Supérieure ou égale à 1 864 € et inférieure à 1 988 € 6 %
Supérieure ou égale à 1 988 € et inférieure à 2 578 € 7,5 %
Supérieure ou égale à 2 578 € et inférieure à 2 797 € 9 %
Supérieure ou égale à 2 797 € et inférieure à 3 067 € 10,5 %
Supérieure ou égale à 3 067 € et inférieure à 3 452 € 12 %
Supérieure ou égale à 3 452 € et inférieure à 4 029 € 14 %
Supérieure ou égale à 4 029 € et inférieure à 4 830 € 16 %
Supérieure ou égale à 4 830 € et inférieure à 6 043 € 18 %
Supérieure ou égale à 6 043 € et inférieure à 7 780 € 20 %
Supérieure ou égale à 7 780 € et inférieure à 10 562 € 24 %
Supérieure ou égale à 10 562 € et inférieure à 14 795 € 28 %
Supérieure ou égale à 14 795 € et inférieure à 22 620 € 33 %
Supérieure ou égale à 22 620 € et inférieure à 47 717 € 38 %
Supérieure ou égale à 47 717 €

43%

 Cette retenue ne change rien au calendrier fiscal : il faudra toujours réaliser au printemps de l’année N+1 la déclaration de l’ensemble des revenus perçus en année N et c’est au cours de l’été de l’année N+1 que sera calculé le montant réel de votre imposition et par voie de conséquence le trop perçu ou le solde à payer.

Si votre solde est inférieur à 300€, il sera prélevé en une seule fois au mois de Septembre. Si il est supérieur à 300€, il sera prélevé chaque mois jusqu’à décembre.

D’où la nécessité de bien se préparer, car les mois de Septembre et Novembre peuvent êtes des mois difficiles avec les charges telles que taxes d’habitation et taxes foncières !

Si vous avez des questions sur ce sujet, votre premier interlocuteur est votre centre des impôts. Sachez cependant que nous tenons à votre disposition au local CFTC une brochure permettant de mieux comprendre cette réforme.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Contact / Une remarque ?