Logo CFTC HSBC

Qu’est-ce que le conseil en évolution professionnelle (CEP) ? Qui peut en bénéficier ?

LUNDI 29 JUIN 2020FORMATION PROFESSIONNELLE

Créé en 2014 puis renforcé par la loi du 5 septembre 2018, le conseil en évolution professionnelle (CEP) permet à chaque individu de faire le point sur sa situation professionnelle dans le cadre d’une évolution de carrière, d’une reconversion, d’une création d’entreprise, etc. Il est dispensé par un conseiller d’organisme habilité. S’inscrivant dans une démarche volontaire, le CEP est l’un des nouveaux leviers de la formation continue et de la mobilité professionnelle.

À qui s’adresse le conseil en évolution professionnelle ?

Toute personne engagée dans la vie active peut bénéficier du CEP : salarié du secteur privé, agent du secteur public, travailleur indépendant (artisan, professionnel libéral, auto-entrepreneur…), demandeur d’emploi. Le conseil en évolution professionnelle est également mobilisable par les jeunes non qualifiés qui peinent à trouver un premier emploi et à s’insérer sur le marché du travail. 

À NOTER

Les étudiants et les retraités exerçant une activité professionnelle ont eux aussi accès au CEP.

À quel moment recourir au conseil en évolution professionnelle ? Dans la même logique que la formation professionnelle continue, le CEP est mobilisable tout au long de la vie active. Il peut être sollicité à diverses étapes clés, notamment : 

  • en période de transition professionnelle ;
  • au retour d’un congé de longue durée (congé parental d’éducation, congé sabbatique, etc.) ;
  • en cas de difficultés à évoluer dans l’entreprise ;
  • après une perte d’emploi ;
  • en amont d’un projet de démission-reconversion ;
  • dans le cadre d’une création ou d’une reprise d’entreprise.

Comment faire une demande de conseil en évolution professionnelle ?

La demande de CEP s’effectue directement auprès de l’organisme habilité. Celui-ci dépend de votre situation : 

  • Vous êtes salarié du secteur privé ou indépendant 

Le CEP est assuré par un opérateur régional mandaté par France compétences. Pour l’identifier, rendez-vous sur le site dédié Mon CEP. Vous bénéficierez d’un accompagnement personnalisé, notamment si vous souhaitez évoluer au sein de votre entreprise, changer de métier ou démissionner.

À NOTER

Depuis le 1er novembre 2019, une démission peut ouvrir droit à l’assurance chômage sous certaines conditions. Le recours au conseil en évolution professionnelle est dans ce cas obligatoire. Il permettra notamment de justifier de la viabilité de votre projet. Nous vous invitons à bien vous informer sur le dispositif démission-reconversion avant de prendre votre décision.

  • Vous êtes demandeur d’emploi (non cadre)

Si vous êtes inscrit comme demandeur d’emploi, vous aurez accès au dispositif mis en place par Pôle emploi dans le cadre du CEP. Parlez-en à votre conseiller. 

  • Vous êtes cadre (en activité ou en recherche d’emploi)

Vous devez vous adresser à l’Apec. Vous serez orienté vers un conseiller expert du marché de l’emploi des cadres. 

  • Vous avez moins de 26 ans

Vous pouvez prendre contact avec une mission locale. Les missions locales sont dédiées à l’emploi des jeunes et assurent le conseil en évolution professionnelle des moins de 26 ans. Vous trouverez toutes les informations utiles sur le site de l’UNML

  • Vous êtes en situation de handicap 

Vous serez accompagné par un conseiller Cap emploi. Les coordonnées du Cap emploi de votre département sont consultables sur le site de l’Agefiph.

À NOTER

Comment trouver votre conseiller CEP ? Tous les contacts utiles sont à retrouver sur le site www.mon-cep.org.

Le salarié souhaitant bénéficier du CEP doit-il en informer son entreprise ? Non, il peut contacter l’organisme habilité de sa propre initiative et sans l’accord de son employeur. Les actions menées dans le cadre du conseil en évolution professionnelle sont confidentielles et se tiennent sur le temps libre du salarié (sauf accord de branche ou d’entreprise l’autorisant à recourir au CEP pendant son temps de travail).

À NOTER

L’employeur est tenu d’informer ses salariés de l’existence du conseil en évolution professionnelle, notamment lors de l’entretien professionnel qui a lieu tous les deux ans. 

Le conseil en évolution professionnelle, pour quoi faire ? 

En pratique, le CEP comprend plusieurs étapes et prestations : 

  • l’entretien, qui vise à faire le point sur la situation et les attentes professionnelles du bénéficiaire, notamment au regard de ses compétences, du marché de l’emploi et des formations disponibles ; 
  • le conseil, qui permet de préciser son projet professionnel et d’identifier les outils mobilisables (formation, VAE, bilan de compétences, congé, aide financière…) ; 
  • l’accompagnement, qui garantit au bénéficiaire un suivi personnalisé durant toute la mise en œuvre de son projet. 

Au terme de ces étapes, un document de synthèse lui est remis. Il récapitule ses objectifs, son projet professionnel et les moyens mobilisés.

Grâce au conseil en évolution professionnelle, tout travailleur peut bénéficier d’un service d’orientation sur-mesure, quel que soit son statut. Il peut prendre le temps et le recul nécessaires à la construction de son avenir professionnel. Les carrières ne sont plus des chemins linéaires et il est nécessaire de mettre à disposition de chaque individu un ensemble d’outils pertinents permettant la sécurisation des parcours, le renforcement des compétences, la mobilité professionnelle. Le CEP contribue à améliorer la capacité des travailleurs à faire leurs propres choix et à évoluer.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Contact / Une remarque ?