Logo CFTC HSBC

Chronique décembre 2018

RESULTATS ECONOMIQUES du 3e TRIMESTRE

Les métiers GBM ont connu un nouveau trimestre médiocre avec un résultat net avant impôt de 42 millions d’euros contre 74 attendus. Les activités de marché sont restées atones en juillet faute d’appétit des investisseurs sur les taux et d’une volatilité attractive sur les actions ; la reprise constatée en septembre n’a pas compensé les faibles résultats des deux mois précédents.

L’activité du métier CMB se caractérise par une relative stabilité du PNB à fin septembre, malgré la reprise des crédits aux grandes entreprises observée notamment en Ile-de-France et dans la région Nord.

Comme les trimestres précédents, RBWM enregistre une baisse importante de son PNB (-10%) tant sur la VA dépôts que sur la VA crédits, malgré une légère hausse des commissions d’assurance-vie. 2018 devrait en fait marquer un point bas de l’évolution du PNB du métier. Les encours de dépôts et de crédits évoluent toutefois de manière dynamique, de +3,5% en Ile-de-France à +4 à +8% dans la région Sud. La conquête de nouveaux clients reste le talon d’Achille du métier qui s’efforce de mettre en œuvre des plans d’acquisition clients.

Les revenus de la Banque privée ont évolué de manière dynamique (+11%) grâce aux crédits et malgré des coûts en hausse de 10% (recrutements, consultants). Sa rentabilité passe de 6 à plus de 10 millions d’euros, ce qui constitue une belle performance.

Au total, la CFTC-HSBC anticipe une baisse de la participation et de l’intéressement qui seront versés en 2019 au titre de 2018.

En suite des demandes des élus du CCE – dont la CFTC-HSBC – qui arguaient du caractère exceptionnel du projet « Brexit », la Direction a accepté de neutraliser les coûts externes du projet supportés en 2018 (consultants, prestataires) : ce sont donc plus de 45 millions d’euros qui vont être réinjectés dans l’assiette de calcul.

Selon les projections de la CFTC-HSBC, cette mesure ne permettrait toutefois pas d’enrayer la baisse constante du montant distribué depuis… 2012 : pour mémoire seulement 21,1 millions d’euros ont été distribués au titre de 2017 contre 32,3 millions d’euros au titre de 2012.

 

L’ENTRETIEN D’EVALUATION : LES CONSEILS DE LA CFTC

L’entretien permet à l’employeur d’évaluer les performances et les compétences du salarié dans son poste, de dresser un bilan de la période écoulée au regard des objectifs fixés et définir les objectifs du salarié pour l’année suivante, de justifier ou refuser une augmentation de salaire.

L’entretien peut être l’occasion de faire remonter un problème, par exemple une situation de harcèlement moral ou de discrimination.

L’entretien donne lieu à la rédaction obligatoire d’un document écrit dont une copie est remise au salarié.

La CFTC-HSBC recommande de toujours mettre un commentaire reprenant l’évaluation de la qualité du travail du salarié sur la base de critères objectifs et vérifiables.

Il est également souhaitable d’y indiquer les éventuelles formations demandées.

En cas de désaccord ou de « revendication » sur un ou plusieurs points, il est crucial de l’expliciter dans le commentaire en termes clairs, factuels et courtois.

Il est fortement recommandé de conserver une copie papier de l’entretien d’évaluation dans ses dossiers personnels.

Pour toute question, contactez votre représentant de la CFTC-HSBC !

  

SUIVI DE L’ACCORD SUR LE TEMPS DE TRAVAIL

La Commission annuelle de suivi de l’accord sur le temps de travail s’est réunie le 14 décembre.

Monétisation

En 2018, quelque 2 300 salariés ont monétisé des jours de RTT épargnés sur le CET CT, pour un montant brut de 3,1 millions d’euros (y compris l’abondement) et une durée totale de 15 000 jours. En 2017, 600 collaborateurs de plus avaient eu recours à ce dispositif : la baisse s’expliquerait par une consommation plus importante des jours de RTT en 2017 et par la baisse du taux d’abondement – que la CFTC-HSBC déplore – qui a réduit l’attractivité du dispositif.

Jours de RTT annuels 2019

Le nombre de jours de RTT alloués en 2019 s’élèvera à 15 pour les salariés à forfait du lundi au vendredi (13 pour ceux travaillant 4,5 jours du mardi au samedi) et 15,5 jours pour les salariés à décompte horaire du lundi au vendredi (13 pour ceux travaillant 37 heures sur 4,5 jours du mardi au samedi).

Pour les salariés au forfait du lundi au vendredi, le coefficient d’acquisition journalier sera ainsi de 0,07143. Rappelons que depuis une action de la CFTC-HSBC en 2015, un arrêt-maladie n’interrompt pas l’acquisition de jours de RTT pour un salarié au forfait jour. Si vous constatiez une anomalie à cet égard, nous vous remercions de nous en alerter rapidement.

Un jour de RTT sera positionné le jeudi de l’Ascension au titre de la journée de solidarité, sauf pour GBM (qui fixera un autre jour). Le Vendredi Saint et le lendemain de Noël (Boxing Day) seront des jours de RTT collectifs pour GBM.

Situation des CP et JRTT de 2018

Au 30 septembre, 68% des CP avaient été consommé de même que 38% des RTT jours et 51% des RTT heures (RTT acquises en 2018). Ces chiffres sont comparables à ceux de l’année précédente.

Situation des CET

On observe une baisse significative du nombre de CET LT au 1er janvier 2018 (2 986 collaborateurs contre 3 977 un an plus tôt), sans qu’une cause unique à ce phénomène n’ait été identifiée.

Les autres paramètres relatifs aux CET CT et LT ont peu varié par rapport à 2017.

Temps de travail des cadres à forfait jours

Les enquêtes trimestrielles auprès des salariés à forfait jour sur la charge de travail n’ont pas fait ressortir d’évolutions marquées. De l’ordre de 40% en moyenne, le taux de répondants est hétérogène selon les métiers et varie de 37% dans les fonctions centrales à 47% chez HOST. RBWM continue à faire la course en tête en matière de réponses défavorables (de l’ordre de 8%), ce qui n’est guère surprenant dans un contexte de plan de transformation profonde qui s’accompagne d’un niveau élevé et persistant de postes vacants dans les lignes commerciales et les lignes accueil.

Nonobstant, l’extrapolation des résultats obtenus à l’ensemble de la banque reste problématique, s’agissant d’une enquête nominative en univers contraint, d’une part, et des intervalles de confiance statistiques, d’autre part. Ainsi le taux de réponses défavorables observé chez RBWM (8%) a, en fait, une probabilité de 95% de se situer dans l’intervalle [3% ; 13%].

Cette enquête a toutefois le mérite de faire apparaître des différences sensibles entre les métiers, lesquelles ne semblent pas dues au hasard, tandis que sa périodicité pourrait permettre de constater des décrochages qu’il conviendrait alors d’analyser.

 

SOUS-EVALUATION DES RTT ET CONGES PAYES

La CFTC-HSBC a constaté que la méthode de calcul appliquée par la DRH lors de l’évaluation financière des jours de congé ou de RTT spolie quasi – systématiquement les salariés de près d’un tiers du montant :

  • Le salaire annuel est divisé par 13 (au lieu de 12) au motif fallacieux qu’il est versé en 13 fois ;
  • Le dénominateur reprend le nombre de jours ouvrés d’une année (260 jours) en lieu et place du nombre de jours réellement travaillés (211 par exemple pour un cadre à forfait jour).

Faute d’un accord amiable avec la Direction, qui a mis de très nombreux mois à répondre à nos mails, la CFTC a assigné la Direction au printemps 2018, laquelle, fidèle à sa méthode de gestion dilatoire des sujets sensibles, conteste même le droit du syndicat CFTC-HSBC à ester en justice !

En maintes occasions, la CFTC-HSBC a démontré son opiniâtreté : le mode de valorisation financière des RTT et jours de congé ne fait pas exception et la CFTC-HSBC recourra à tous les moyens légaux pour obtenir gain de cause.

Nous continuerons à vous tenir régulièrement informés de l’avancement de ce dossier pour lequel nous attendons de nouveaux développements début 2019.

Dans l’intervalle, la CFTC-HSBC recommande d’éviter dans toute la mesure du possible de demander une indemnisation financière en échange de jours de RTT ou de congé payé et, de préférence, de prendre les jours.

Bonnes fêtes de fin d’année !

Retrouvez toutes nos chroniques sur www.cftc-hsbc.fr

Contact / Une remarque ?